Search a spot

Type a few letters of the name of a spot, or region or country and click on an item in the list.

Modify your contribution
WhenWhereKite The blog

The kiters are all big selfish

6780 viewsread post

WhenWhereKite - The blog

The kiters are all big selfish

by Carving on 09.19.2018

WhenWhereKite

- [Max s'avance vers Kevin avec un large sourire] Tu connais la grande nouvelle?
- Bah non, vas-y balance…
- [yeux qui pétillent] J'organise une giga fiesta pour mon anniversaire. J'invite tout le monde pour un jour et une nuit complète de folie.
- !?... Ah mer… heu… chouet… c'est-à-dire… heu… c'est quand ?
- [Tadaaaam !... ] Le 24 novembre.
- Ah… tu t'y prends bien à l'avance dis-donc… et c'est où ?
- [mode emballé] Alors tu verras c'est génial, j'ai loué un gîte superbe à Bouzeuland, tout près de Perdudanlapampa, après Vazyvoirsijysui. C'est un peu loin, faudra prévoir de partir tôt le matin mais, je te promets… on va s'éclater toute la journée et pour la soirée, je te raconte même pas ! évidemment, on compte sur toi avec Samantha... Alors c'est ok, hein ?
- …xg*Wz… guneu… heu… cétadir…


Il est euphorique le Max. Il s'y voit déjà, entouré de tous ses amis venus spécialement pour fêter cet évènement exceptionnel. Ses quarante ans ! T'imagines un peu ! ce n'est pas rien. Il tient à planter un splendide jalon dans le fleuve du temps pour l'occasion (il n'a pas encore assez vécu pour savoir que les fleuves emportent tout). Il est évident que personne ne voudrait louper ça, et certainement pas son vieux pote Kevin… ! Et puis c'est un âge charnière. Quarante ans ! SES quarante ans, quoi !!!

Pendant qu'il guette la réponse positive de Kevin, sourire béat d'une oreille à l'autre (réponse qu'il s'attend à voir jaillir en geyser de cris de joie), curieusement le regard de Kevin se trouble, signe d'une activité intense de son cerveau obsédé par une seule question :

(Oui mais s'il y a du vent ce putain de 24 novembre ?...)

Max n'est pas kiteur. Y sait pas le gars. Qu'il vente, pleuve, grêle, neige ou tombe de la merde en barre en ce futur jour bénit de réjouissances, peu lui chaut. Seule sa grand-mère parle de la météo quand elle croise sa voisine sur le palier. C'est une donnée hors champ de sa conscience. Sauf que pour Kevin, c'est tout l'inverse, c'est LA donnée qui régit sa vie quotidienne. Sous sa boite crânienne y a des fils qui se touchent, ça court-circuite dans les faux-plafonds, il a les pupilles qui tiltent, des étincelles lui sortent par les oreilles… et l'autre en face qui attend et commence à se demander s'il a bien toutes ses facultés…

À la recherche du temps propice Définitivement, les kiteurs ne sont pas des lecteurs de Proust (à la recherche du temps perdu). Ils sont plutôt, à l'inverse, dans la quête perpétuelle des jours propices à venir (les jours ventés évidemment). Ils redoutent comme la peste bubonique les plannings grevés de rendez-vous, d'invitations, de cérémonies, d'obligations, de repas de famille, et de toutes les contraintes sociales ou professionnelles qui risquent de tomber au mauvais moment. En même temps, ils ont aussi un cœur. Ils aiment, ils ont des conjoints, des enfants, des amis, des collègues de travail… tout un petit peuple autour d'eux qui s'échine à paver leur futur de pièges à empêcher de kiter en rond. Comme ses semblables, Kevin rêve de déblayer son chemin à grands coups de bulldozer mais il doit aussi composer avec ceux qui comptent pour lui. Il est en plein dilemme cornélien. Et c'est pour ça que son cerveau est en surchauffe.

- C'est-à-dire… le 24, je ne sais pas si…
- Attends ! tu déconnes là ? On parle de mes 40 ans ! Ça n'arrive qu'une fois dans une vie !
- Oui mais remarque: 41... 42... 42 1/2 aussi...
- Tu te fous de ma gueule ?
- [mode diversion] Non, non je sais… enfin j'veux dire oui… enfin j'ai pas dit oui… mais heu… heu… y aura qui ?
- [passablement irrité] Y aura qui ? Y aura qui ? Mais TOUT le monde sera là. T'as trop chargé la mule hier soir ou quoi ?
- S'cuse-moi… Oui non oui ça devrait le faire… [plus bas] enfin sauf contretemps…
- Je ne te sens pas très motivé. Je me trompe ?
- Non… Heu OUI, si, si… enfin non je suis motivé… donc oui tu ne trompes pas… heu… non tu te trompes…
- Ecoute si ça t'emmerde tu le dis tout de suite et c'est marre...
- Aménonpasdutrou… padrutou… du tout. C'est juste que… je m'y attendais pas… faut que je m'arrange avec le boulot, toussa...
- T'arranger ? Mais le 24 c'est un samedi !
- Oui, oui-oui… en effet… mais justement mon chef nous a collé un… un… un comment déjà… un…
- Séminaire ?
- Voilà, un séminaire !
- Vous avez des séminaires les peintres en bâtiment ???
- … … ...

Nous sommes bien d'accord, Kevin est un gros égoïste, il ne peut envisager de sacrifier une session pour faire plaisir à son meilleur ami. Mais, est-il le seul égoïste de l'histoire ? Max - certes dans un grand élan de générosité - a décidé que le 24 novembre serait SON jour et ne peut admettre qu'on lui dise non. Ses justifications : c'est SON anniversaire, SES 40 ans, et ce jour-là, ses amis doivent impérativement constituer SA cour dans les conditions qu'IL a décidé, sous peine de disgrâce. La générosité n'est pas vraiment une vertu quand elle oblige. On aurait tendance à jeter un peu vite la pierre à l'un et à plaindre l'autre, car c'est oublier que le plus grand des actes généreux est inféodé à un intérêt, l'intérêt et le plaisir qu'il y a à jouir de sa propre bonté. On n'est pas généreux dans un total abandon de soi, on l'est parce qu'on aime l'être. Gandhi, Mère Teresa, Jésus... c'est valable pour tout le monde, les humains comme les personnages conceptuels. Un philosophe hédoniste des Lumières a théorisé ce concept : Helvétius.

Les kiteurs sont, comme Helvétius, des hédonistes. Ils recherchent le plaisir procuré notamment par la pratique de leur sport favori. Et c'est aussi parce qu'ils ont une vie sociale, qu'ils passent leur vie le cul entre deux chaises, à ménager la chèvre et le chou. Il y a un champ particulier de l'hédonisme qui s'appelle l'ataraxie : un principe lié à la construction du bonheur par l'évitement des contraintes de toutes sortes et de toutes natures. C'est inatteignable dans une réalité concrète à moins de vivre au fond des bois, de renoncer à tout (femme, enfants, famille, ami, carrière, etc.) et au final, aussi au kite. Autrement dit, on continuera à être de sales égoïstes. Mais après tout, ce n'est pas si grave.

 

to submit an article

Simply send your text to the address info [@] wwkite.fr.

  • Between 500 and 1000 words approximately.
  • The photographs of illustration must imperatively belong to you.
  • You must be registered on the site.

If your text is retained it will be published on the blog and on the page of the spot concerned.

Contributions and comments

Write your point of view

 

Do not hesitate to participate...

You have to be registered and logged in to post. This way...

Sign in or subscribe with Facebookloader

to contribute

14.12.2018 1:21:41

No registered contributions at this time

Petites annonces gratuites du kitesurf DEALkites

views
0views
0rank
of article