Search a spot

Type a few letters of the name of a spot, or region or country and click on an item in the list.

Modify your contribution

The kiteboarder and the scooter

551 viewsread post

whenwherekite - The blog

The kiteboarder and the scooter

by Carving on 07.26.2020 - temps de lecture estimé: 5mn

whenwherekite

Si le progrès rend compliqué les choses simples, est-ce toujours un progrès ?

Ça me trottait dans la tête depuis que j'ai accepté cette nouvelle mission pour une boîte sise à 3km de chez moi. Je me disais : « Cet été, tu pourrais peut-être aller au bureau en trottinette par la piste cyclable ? ». Ce n'est pas que je sois écolo, je trouvais ça juste cool. Cependant j'avoue que depuis le résultat des dernières élections municipales, je me dis que si tant d'électeurs ont voté pour des écologistes, c'est probablement parce que ce sont des gens intelligents, pondérés, pas dogmatiques pour un sou et avec un vrai projet de société à la clé...

Épisode 1 : l'achat

 

Repportant mon adhésion chez EELV à une date ultérieure, j'en suis resté à mon projet, plus modeste mais cool, et j'ai poussé, masqué comme il se doit, la porte de mon Darty. Un modèle en exposition a retenu mon attention. Je n'ai pas attendu longtemps avant qu'un vendeur ne vienne me proposer ses conseils. Note importante, j'ai lâché ma dernière trottinette vers l'âge de 5 ans et n'en ai plus approché une depuis, de près ou de loin. Hormis la présence d'un moteur électrique et d'une batterie, une trottinette reste, en théorie, un objet au fonctionnement relativement simple à appréhender. Je demande cependant au vendeur ce qu'il y a à savoir. Le gars me regarde comme si j'étais un crétin des Alpes (à Grenoble c'est assez courant, surtout depuis quelques dimanches) et après un temps de flottement, il me lâche :
- « Ben... c'est une trottinette ! ».
Piqué au vif, un peu parce que, a priori il n'a pas tort, un peu parce que pour 400 boules j'ai quand même envie qu'on me fasse l'article, je lui en trouve, moi, des sujets : Vitesse ? Autonomie ? Pneus pleins ou pas ? Pliage ?... Le gars répond, sans enthousiasme, mais répond. J'avise alors le prix sur l'étiquette : 20% de remise. Je lui demande pourquoi ? Il hésite. J'ose un :
- « Parce que c'est la période des soldes ? »
- « Ah oui, c'est ça, c'est les soldes ! ».
Comme je vois que je n'en tirerai pas grand-chose de plus, que ce dialogue de sourds commence à me gonfler, qu'après tout je n'achète qu'une trottinette et que j'ai fait des études en informatique, je devrais être en mesure de m'en sortir tout seul.
- « Ok je la prends ! »
Aussitôt le vendeur sort son téléphone et scanne le QR code... pour m'annoncer un petit problème (déjà ?).
- « Heu... en fait, on n'en a plus... »
- « Ah ok, dis-je, c'est pour ça les 20% ! Vous vendez le modèle d'exposition ! »
- « Ah ben oui... ».

Devant tant de compétence je décide de faire au plus vite pour ne pas priver les autres clients de conseils avisés. Je confirme mon intention d'achat. À cette seconde, le gars retrouve son bagout et tente de me fourguer, sans respirer, une assurance contre la corrosion (en substance : « le produit que je te vends ne tiendra pas 2 ans donc achète mon assurance à 48 euros/ an ») et un abonnement gratos d'un mois à Canal+.

Je décline rapido l'assurance (ce qui ne l'empêche pas de me la reproposer à 30 euros. Je redécline) et demande des précisions sur le cadeau Canal+.
- « Vous n'avez rien à faire, me dit-il, des étoiles dans les yeux. Ah si !... juste une toute petite chose : pensez à vous désabonner à la fin du mois de gratuité ».
- « Attendez, je ne comprends pas bien : il se passe quoi si j'oublie ? »
- « Ben... vous serez débité ! »
- « Donc vous êtes en train de me dire que vous allez communiquer mes données de CB à Canal+ ? »
- « Bah... Heu... Oui... ».

J'ai fixé le mec un moment en silence. L'expression de mon regard a dû être assez explicite.
- « Ok on oublie. Je vous laisse aller à la caisse pour retirer votre achat ?... ».

Après quelques minutes d'attente à ladite caisse, une dame vient me demander :
- « Dites monsieur, ça ne vous embête pas si on vous donne la trottinette emmaillotée dans du papier bulles et son emballage à part ? ».
Je n'ai pas demandé pourquoi, me doutant un peu de la réponse, j'ai accepté et suis rentré chez moi avec le précieux engin sous un bras et un gros carton sous l'autre bras.

Épisode 2 : la mise en route

 

AllumageOn l'a dit, rien de plus simple qu'une trottinette. Quand elle est électrique, y a forcément un bouton pour l'allumer. Et ça tombe très bien parce qu'il est parfaitement en évidence au sommet du guidon. J'appuie donc dessus et... rien. Appui court, appui long, rien n'y fait. Évidemment, la batterie doit être à plat ! Je mets en charge... bizarre le compteur ne s'allume pas... Sur un objet de ce prix il devrait y avoir un témoin de charge... appuis répétés sur le bouton (courts, moins courts, longs, très longs)... rien n'y fait, le bouzin ne donne aucun signe de vie... y aurait-il une sécu quelque part, comme sur les tondeuses à gazon ? Je regarde l'engin sous toutes les coutures... rien ! Je commence à m'agacer quand soudain EUREKA !!! L'exclamation du vendeur me revient en mémoire quand il s'est aperçu que seul le modèle d'exposition était disponible.
- « Aucune inquiétude à avoir, personne ne l'a utilisée, j'ai moi-même débranché la cosse de la batterie ! »
Putain de bordel de merde ! Ils ne l'ont même pas préparée. Ils me l'ont fourguée OKLM, la trotinnette d'un côté, le carton de l'autre... démerde-toi ! J'avise une clé Allen livrée avec (miracle ?)... repère 4 vis sous le guidon... démonte... oui c'est bien ça : connexion, remontage, revissage, bouton... victoire, le cadran s'allume ! On va pouvoir rouler !
DémarrageL'indicateur de batterie indique 40%. Assez pour faire un petit essai. J'appuie sur la manette des gaz... rien ! Ok... inutile de s'énerver... y a un manuel Quick Start... jetons-y un œil. L'utilisateur de la trottinette du XXIè siècle a donc besoin d'un manuel (sachant que n'importe quel quidam maîtrise l'usage d'un objet électrique basique voire électronique depuis sa naissance) mais soit ! Ouvrons le manuel !

Horreur ! Catastrophe ! Abomination ! À peine ai-je décodé les premières lignes imprimées en pattes de mouche, je comprends que pour utiliser cette saloperie (oui, je regrette déjà l'achat de cette merde) il faut télécharger une application. Je croyais avoir acheté une trottinette, on m'a vendu un objet connecté !!! Sur le manuel il est indiqué que « par mesure de sécurité la trottinette restera dans un mode de fonctionnement dégradé TANT que l'appairage avec l'application ne sera pas réalisé ». Les bras m'en tombent !

Je ne n'ai pas de forfait data pour mon téléphone (je me trouve assez connecté comme ça toute la semaine). Je suis chez moi, j'utilise donc la connexion Wi-Fi de ma box, télécharge l'appli, l'ouvre... et là... surprise ! un sabir incompréhensible en espagnol sans possibilité de changer de langue. J'ai l'habitude du Net et des applications pourries... j'arrive à trouver mon chemin jusqu'à obtenir le code salvateur... et au moment de l'appairage bluetooth... nada... que dalle... rien à faire : appairage impossible. Je n'ai pas un téléphone standard, ça m'est déjà arrivé... j'essaie avec ma tablette... retéléchargement... réouverture... re-connexion... re-appairage... MARCHE PAAAAAAS !!! Hypothèse : pas de carte SIM sur ma tablette... il me reste une dernière option, le téléphone de ma femme. Je la fais courte : cette fois, au bout de ce parcours du combattant new age, appairage réussi (après 3 essais quand même) : la trottinette est débloquée !!! Ça doit maintenant faire une heure que j'essaie d'utiliser une trottinette, à mon âge, avec un bagage universitaire et une expérience professionnelle chargée... et je n'ai toujours pas pu faire un seul petit mètre. Mais plus rien ne s'y oppose maintenant. Plus rien, vraiment ?

On se lance ?Ce n'est pas sans une certaine émotion que je saisis l'engin par le guidon, mets un pied sur le pont et appuie sur la manette des gaz. Rien ! Moins que rien ! Pas un souffle, pas un hoquet, le néant total. J'éteins tout et rallume (le lecteur averti reconnaîtra le réflexe bien connu des utilisateurs de Windows) mais rien n'y fait, l'engin reste totalement inerte. Cette fois, la rage me prend, je rassemble en hurlant tous les éléments épars pour aller les foutre dans la gueule d'un vendeur de chez Darty... quand la petite voix de ma moitié me susurre...
- « Il faut peut-être la charger à bloc pour la première utilisation ? »
- « Mais n'importe quoi, retorqué-je dans un cri, c'est qu'un putain d'appareil électrique, y a assez de jus ou pas, c'est tout ! ».
- « T'as essayé en mettant les deux pieds dessus ? ».
- « Ne dis pas de conneries ! Alors les unijambistes ne pourraient pas faire de trottinette !!?? ».
- « Ou alors, continue-t-elle calmement, il faut la lancer... lui donner de l'élan ?... ».
- « Mais bordel, lancé-je excédé, qu'est-ce que tu t'y conn... !?!...!?!...!?!... Attends !!!... Attends !!!... ».

C'est alors que je poussais l'engin, actionnais la manette des gaz et... j'eus de nouveau 5 ans.

Mais à part ça, une trottinette électrique c'est simple comme bonjour. Y a rien à en dire. Pas vrai Darty ?

Envie d'écrire pour ce blog ou de proposer un sujet ? Envoie-nous un message...

551 personnes ont parcouru cet article. 34 ont réellement pris le temps de le lire, soit 6%.



 

to submit an article

Simply send your text to the address info [@] wwkite.fr.

  • Between 500 and 1000 words approximately.
  • The photographs of illustration must imperatively belong to you.
  • You must be registered on the site.

If your text is retained it will be published on the blog and on the page of the spot concerned.

Contributions and comments

Write your point of view

 

Do not hesitate to participate...

You have to be registered and logged in to post. This way...

Sign in or subscribe with Facebookloader

to contribute

26.10.2020 13:40:05

No registered contributions at this time

Petites annonces gratuites du kitesurf DEALkites

views
0views
0rank
of article